Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Mon élevage

Liste des éspèces que j'élève actuellement et leur disponibilité :

 

Blattes :

Archimandrita tessellata (17 individus)
Blaberus atropos (100 individus)

Blaberus craniifer « Black Wings » (40 individus)

Blaptica dubia (30 individus + 86 jeunes)

Blatta lateralis (80 individus + 3 oothèques)
Eublaberus distanti (100 individus + 15 jeunes)

Gromphadorhina portentosa (7 individus)

Lucihormetica subcincta (40 individus)

Autres :

Tenebrio molitor (500 individus + 200 adultes)

Zophoba morio (200 individus + 10 nymphes)

Pachnoda marginata (8 larves, 2 nymphes)

1 septembre 2013 7 01 /09 /septembre /2013 11:02

Le papillon lune:

- Incubation de l'oeuf : 15 jours. 

- Croissance des chenilles : 8 mois.
- Chrysalide : 1 mois

- Adulte : 7 à 10 jours.
- Total maxi : 10 à 12 mois.

Classification :

Phylum : Arthropodes.
Classe : Insectes.
Ordre : Lépidoptères.
Famille : Attacidae (Saturnidae).
Nom scientifique : Actias luna.

Origine : Amérique du Nord, Canada, Etats-unis, Mexique.

 

Description :

Ce papillon est très grand comme tous les Saturnidae, il est d'envergure de 10 à 12 cm environ. Il est de couleur verte ou bleu suivant les élevages.

Le corps de ce papillon est blanc et possède beaucoup de poils, il possède de long prolongement sur ses ailes postérieures semblable à un queue et des ocelles de couleur brune sur chacune de ses 4 ailes. Une large bande brune est présente à l'extrémité antérieure de ses ailes antérieures.

Le mâle possède de grande et large antennes qui lui sert pour capter les phéromones émises par les femelles, les femelles quand à elles, possède de plus petites antennes.

Ce papillon est observable dans les chemins forestiers ou il est attiré par la lumière. Il est nocturne, comme tous les Saturnidae.

Les œufs sont blanc tachetés de brun de forme ovoïde, les chenilles ont 5 stades et vivent en groupe jusqu'au troisième stade, au delà, elles sont solitaires. Elles sont verdâtre tacheté de brun à leur naissance puis deviendrons vert vif et atteindrons une taille de près de 8 cm.

 

Nourriture :

Comme tous les Saturnidae, les adultes ne se nourrissent pas et meurent assez rapidement après leur éclosion. Les chenilles peuvent se nourrir de plusieurs plantes, telles que le bouleau, l'aulne, l'érable, le hêtre, le chêne, le plaqueminier, le liquidambar, le noyer et le rhus.

Les chenilles s'élèvent sur un seul type de plante, il ne faut pas varier leur nourriture et toujours garder la même plante nourricière.

 

Terrarium :

Les chenilles sont placées dans des faunabox ou des bouteilles aménagées pour les accueillir, elles peuvent être élevés dans le même bac d'élevage jusqu'au stade L3, il faut les placer dans des boites individualiste au delà du stade L3. Lors de la naissance des chenilles, celles-ci se nourrissent de leur oeuf et cherchent tout de suite la plante hôte, il faut donc y placer un grand nombre de feuilles pour un développement optimal des chenilles. Humidifier les feuilles grâce à un brumisateur une fois tous les 3 jours afin de garder une hygrométrie moyenne de l'ordre de 30%. Il faut leur fournir constamment de la nourriture fraiche. Il est donc préférable de remplacer les vieilles feuilles tous les deux jours. Ces chenilles sont très vorace et lorsqu'elles sont de stade L4 ou L5, il faut leur fournir des feuilles tous les jours.

 

Lorsque les chenilles se ternissent, jaunissent ou deviennent plus rose, elles s'apprettent à faire leur cocon, dans ce cas, placez plusieurs feuilles fraiche au sol, laissez la tranquille et la chenille devrait se tisser un cocon grâce aux feuilles que vous avez posées au sol. Ces cocons doivent être placé dans un réfrigérateur tout l'hiver et sorti dès les rayons de soleil du printemps.

 

Lorsque les adultes naissent, ils doivent être placés dans une volière de tailles appropriée au nombre d'individu. Les adultes ne volent que très rarement, ils attendent leur plus claire de leur temps sur les parois ou sur les branches placés dans le terrarium ou la volière. Après l'accouplement, la femelles pond plusieurs centaines d'oeufs, environ 200, sur les feuilles et les parois du terrarium qu'il faudra bien entendu, ramasser et placer dans une boite contenant quelques feuilles fraiches de la plante hôte.

Partager cet article

Repost 0

commentaires