Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Mon élevage

Liste des éspèces que j'élève actuellement et leur disponibilité :

 

Blattes :

Archimandrita tessellata (17 individus)
Blaberus atropos (100 individus)

Blaberus craniifer « Black Wings » (40 individus)

Blaptica dubia (30 individus + 86 jeunes)

Blatta lateralis (80 individus + 3 oothèques)
Eublaberus distanti (100 individus + 15 jeunes)

Gromphadorhina portentosa (7 individus)

Lucihormetica subcincta (40 individus)

Autres :

Tenebrio molitor (500 individus + 200 adultes)

Zophoba morio (200 individus + 10 nymphes)

Pachnoda marginata (8 larves, 2 nymphes)

12 juillet 2007 4 12 /07 /juillet /2007 18:16

Matériel nécessaire  :

- Un bac d'élevage (Faunabox, Terrarium, Aquarium, Vivarium) d'une taille approprié à choisir suivant l'espèce.

- Des gobelets transparents ou des bouteilles pour les jeunes mantes.
- De la vermiculite, de la tourbe (blonde ou brune), ou encore, du papier absorbant.
- Des branches d'arbres.
- Un moustiquaire, un morceau de tissu, un film plastique ou un papier d'essuie tout (Plus grand que le gobelet) et un élastique.

Préparation du bac :

Pour les mantes assez grande (Ante sub-adulte, sub-adulte ou adulte), j'utilise un faunabox par mante, il faut que le terrarium soit assez grand suivant l'espèce élevée. Par exemple, un terrarium de 30x30x30 convient parfaitement à une mante adulte de Mantis religiosa ou tout autre mante de la même taille.

J'ajoute 3 à 5 cm de vermiculite au fond du bac d'élevage pour garder une hygrométrie élevé, la vermiculite garde l'eau pendant plusieurs jours et permet donc d'éviter la sécheresse. La vermiculite peut aussi être remplacé par de la tourbe ou du papier absorbant, mais il faut veiller a ce que ceux-ci soit toujours humide.
Ensuite, placez quelques bâtons trouvés en forêt ou dans votre jardin. Ces bâtons vont servir pour les mues des mantes, pour qu'elles pondent leur oothèques et de pouvoir se suspendre.

Terrarium-Mante.JPGTerrarium-Mante-2.JPG
Pour les jeunes mantes, je les élèves dans des gobelets car ceux-ci ne prennent que peu de place et sont donc très pratique car jetable s'ils sont trop sale. On peut également utiliser des bouteilles en plastique ou en verre, mais elles sont moins pratique.
Les gobelets sont utilisés pour séparer les mantes dès leur troisième stade pour éviter que ce mantes ne s'entretue.
Le principe est le même que l'élevage dans un faunabox ou un terrarium.


Mettez 2 centimètres de vermiculite au fond du gobelet (on peut remplacer la vermiculite par deux ou trois couche de papier absorbant humide ou par de la tourbe) et humidifier le tout pour garder une bonne humidité à l'intérieur des gobelets. Placez ensuite une ou deux brindilles pour que les mantes puissent muer. Ensuite, Fermez le gobelet à l'aide d'un élastique avec un moustiquaire.

23.11.06-073.jpg231106-075-copie-1.jpg

 

L'incubation :

Lorsqu'une mante pond une oothèque, il faut l'incuber. Généralement, la mante accroche son oothèque sur une branche, mais il n'est pas rare que les mantes collent leur oothèque sur les vitres du terrarium, dans ce cas, décollez la avec délicatesse et accrochez la sur un bâton.

Il faut que l'oothèques soit suspendu, le meilleur moyen de suspendre une oothèque est de la suspendre dans une bouteille pour éviter l'évasion des jeunes lors de la naissance. L'oothèque étant accroché à une brindille, je coince la brindille entre le couvercle et la boite d'incubation. L'oothèque est alors suspendu verticalement dans la boite et lors de la naissance des jeunes, ceux-ci vont pouvoir s'éparpiller. A noter que les jeunes peuvent s'entretuer et seules les mantes les plus résistantes et les plus fortes survivrons. Vous pouvez placer chaque mante dans une boite différente pour éviter ceci. Attention tout de même à la manipulation de ces insectes fragile.

 

Quelques espèces :

Les mantes peuvent être très facile d'élevage comme très difficile, car chaque espèce nécessite une hygrométrie différente et particulière.
Parmis les espèces les plus simple à élever, on peut citer les Creobroter sp, qui sont des espèces colorées africaine. Assez simple d'élevage et très intéressante. Voici une photographie :

Anatomie22.jpg

D'autres espèces sont simple, par exemple les Mantis religiosa, que l'ont peut trouver en france est une espèce simple d'élevage et qui ne pose pas de problèmes particulier. Il faut juste respecter la diapause lors de l'hiver.

 

Finalement, les débutant commencent souvent par Sphodromantis lineola qui ressemble à Mantis religiosa. Elle est légérement plus grande.

 

Alimentation :

Les mantes ne sont pas difficiles à nourir car elles sont insectivores, elles acceptent tous les insectes qui passe à leur portée. Il m'est arrivé de donner des insectes plus gros que ma mante. Elle n'a pas refusée de les manger.


Les insectes les plus utilisés pour la nourriture des mantes sont les drosophiles, les micro-grillons, les mouches, les petits papillons, les grillons, les blattes, les criquets et les sauterelles. Les cloportes que vous trouver dans le jardin sont à éviter.
Il ne faut surtout pas nourrir les mantes uniquement avec des vers de farine (Tenebrio molitor et Zophobas morio) car les vers de farines ne sont pas appropriés à leur développement. Ils sont donc à donner occasionnellement.


Lorsque les mantes sont à leurs trois premiers stades (L1, L2 et L3), il faut les nourrir avec des drosophiles, ce sont des petites mouchettes que l'on trouve facilement lorsqu'un fruit est resté trop longtemp en fermentation, elles doivent toujours en avoir à disposition et abondamment dans le bac d'élevage.


Lorsque les mantes sont L3, jusqu'au stade sub-adulte, il faut leur donner à manger tous les 2-3 jours. Lorsqu'elles sont sub-adulte et adulte, il faut les nourrir deux fois par semaine. Il ne faut pas oublier de séparer les mantes dès leurs troisième stade, pour éviter le cannibalisme.
A noter que la fréquence de nourriture et la température fait varier le développement des mantes :Pour accélérer le développement, on peux augmenter la température et la fréquence de nourrissage. Et, au contraire, on peux ralentir le développement en réduisant la température et la fréquence de nourrissage.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mimil - dans L'élevage
commenter cet article

commentaires

les insectes à toulouse 14/07/2014 14:33

Génial... On ne s'en rend pas bien compte, mais c'est vraiment la jungle juste à côté de chez nous. La plupart de ces insectes sont insectivores (frelons, fourmis...). C'est la guerre permanente
chez eux.

ophelie 24/09/2013 01:11

Bonjour
j'avais juste une question a vous poser a propos des mantes
est il possible de nourrir une mante en evitant les mouches ? ils parais que cela n'est pas tres bon pour elles car risques de carrences, est ce vrais ?
merci d'avance pour votre reponse
cordialement

Mimil 24/09/2013 10:08



Bonjour,


Oui il est possible d'élever les mantes avec des criquets, des grillons et tout autre insecte plus petit que la mante. Il faut éviter les insectes à carapace comme les coléoptères. Pour les
carrences, ce n'est pas tout à fait faux, il faut leur apporter une alimentation variée (Mouches, grillons, blattes de temps en temps)



didrat 12/07/2011 23:10


bonjour
je mappel lena j ai lu ton blog je l ai trouver super genial meme se luis des grillons jivais tous les jour je ladore


Djoul 29/09/2010 17:32


Pas mal ton blog mimil :)
A bientôt

fanatic-mantis.xooit.fr


Cynderline 13/05/2010 22:58


Bonjour, votre blog est très réussi (je le recommanderais)Je me posais une question et la voici : Peut on savoir si une oothèque trouvé dans la nature a déjà éclot ? Sa me serait très utile d'avoir
une réponse rapidement car il me semble que c'est a cet époque que les petits éclosent ^^ merci au revoir !


Mimil 14/05/2010 08:17



Oui, il est possible de savoir si une oothèque est déjà éclot. Il suffit de la placer à la lumière, de regarder, (l'oothèque face à vous et la lumière), s'il y a de petite mantes à
l'interieurgrâce à un jeu d'ombre.