Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Mon élevage

Liste des éspèces que j'élève actuellement et leur disponibilité :

 

Blattes :

Archimandrita tessellata (17 individus)
Blaberus atropos (100 individus)

Blaberus craniifer « Black Wings » (40 individus)

Blaptica dubia (30 individus + 86 jeunes)

Blatta lateralis (80 individus + 3 oothèques)
Eublaberus distanti (100 individus + 15 jeunes)

Gromphadorhina portentosa (7 individus)

Lucihormetica subcincta (40 individus)

Autres :

Tenebrio molitor (500 individus + 200 adultes)

Zophoba morio (200 individus + 10 nymphes)

Pachnoda marginata (8 larves, 2 nymphes)

18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 21:05
Elevage 2

Des nouvelles de mon élevage qui s'est encore agrandit depuis quelques mois.

Tout d'abord, je vous présente mes Aphistogoniulus corallipes

Une autre espèce d'iules : Colossobolus litoralis originaire de Madagascar. Espèce facile d'entretient, elle est détritivore comme tous les iules. Elle sort assez souvent du substrat pour aller grinoter les fruits et légumes. Mais adore grimper sur les branchages.

Elevage 2

Nouvelle espèce inconnue cette fois. Nommé Giant Millipède "Cameroun". Elle se maintient comme mes autres espèces, rien de difficile :

 

Elevage 2

Pour changer, je vous présente mes espèces de Phasmes

Tout d'abord, Periphetes graniferum. Espèce qui s'élève sur du pyracantha, beaucoup de perte lors des premiers stades. Mais espèce magnifique.

Elevage 2

Une espèce que j'élève depuis plusieurs année mais dont je n'avais pas parlé : Phaenopharos khaoyaiensis. Cette espèce se reproduit par parthénogénèse uniquement en élevage. Le mâle étant introuvable..

Espèce très facile d'élevage et très prolifique, s'élève sur ronce, framboisier, lièrre.

Elevage 2

Phyllium phillipinicum, espèce de phasme feuille conseillée pour débutant. Se nourrit facilement sur ronce, et est très résistante. La reproduction est très facile.

Elevage 2
Repost 0
Published by Mimil - dans Bienvenue
commenter cet article
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 17:37

Le Ver bufalo:
- Incubation de l’œuf : 5 jours.
- Développement larvaire : 1 mois.
- Nymphe: 10 jours.
- Adulte : 4 mois.
- Total maxi de l'oeuf à l'adulte : 6 mois.

 

Classification :

Phylum : Arthropodes.
Classe : Insectes.
Ordre : Coléoptères.
Famille : Ténébrionidés.
Nom scientifique : Alphitobius diaperinus .

Il vous faut :

- Un contenant en plastique (ou un petit aquarium).

- Une petite boite pour mettre les nymphes.

- Du gruau (Ex : Quaker Aots), du son, ou de la farine de blé complet.

- Une centaines de vers, ou une trentaine de Tenebrio molitor.

- De la patience et du temp.

 

Elevage :

- Mettez 3 à 5 centimètres de son, de farine de blé complet, ou de gruau dans le contenant en plastique.

- Mettez vos vers dans l’aquarium et attendez 4 à 5 mois pour que vos vers se transforment en nymphes.

- Mettez vos nymphes dans une petite boite pour éviter que les vers mangent celles-ci.

- Une fois éclos, mettez vos adultes dans L’aquarium qui contient les vers.

- Attendez que les imagos se reproduisent et pondent leurs œufs (1 à 1,5 mois).

- Un mois plus tard des tout petits vers apparaissent.

 

NB : - Ne pas oublier de leurs apporté un petit morceau de pomme chaque jour ou tous les deux jours.

         - Surtout ne pas humidifier, les vers de farine détestent l’humidité.

         - Les vers de farine résistent très bien a des température de 30°C à -1°C.

         - Les vers de farine aiment le sombre, il est préférable de leur mettre des cachettes (boites d’œufs, etc…), alors que les adulte sont attirés par la lumière.

         - Il est préférable de changer la farine deux fois par ans (tout les six mois).

 

Observation : - Mettez un morceau de polystyrène dans l’aquarium contenant vos vers, ils en feront du gruyère.

                        - Les vers bufalo aiment les fruits, mais ils peuvent dévorés 5 feuilles de salade en une seule journée.

 

Description :

L'adulte coléoptère est de 6 millimètres de long et ovale. Il est noir brillant ou brun avec des élytres brun-rougeâtre, la couleur est variable  entre les individus suivant l'évolution de l'âge. Une grande partie de la surface du corps est parsemée de petit points. Les antennes sont plus pâle à l'extrémité et sont couvertes de minuscules poils jaunâtres. Les élytres ont des rainures longitudinales profondes.

Les œufs sont fin, blanchâtre ou brun, et environ 1,5 millimètres de long. La larve ressemble un peu à d'autres vers de farine, comme le ver de farine ordinaire (Tenebrio molitor), mais il est plus petit, mesurant jusqu'à 11 millimètres de long à sa phase sub-adulte. Il est effilé et segmenté, avec trois paires de pattes vers l'extrémité avant. Il est blanchâtre lorsque nouvellement sortis de l'œuf et il fonce au jaune-brun. Il devient pâle lors de la préparation de mue entre stades larvaires. Il y a 6 à 11 stades.

Repost 0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 13:06

Bonjour,

 

vous trouverez ici la liste de mes disponibilités à la vente ou à l'échange, je suis ouvert à toutes proposition :

 

 

- Sphaigne vivante (Sphagnum cristatum) : 3 L pour 5 euros + Frais de livraison*

- Plante carnivore : Drosera capensis (2€ par plant) + FDL*, 1€ pour une poignée de graine (environ 100 graines) + Frais de livraisons **.

- Plante carnivore : Drosera aliciae, 1€ pour une poignée de graine (environ 100 graines). + Frais de livraisons**

- Plante carnivore : Dione muscipula, 1€ pour 10 graines. + Frais de livraisons**

 

 

* Envoi soigné en colissimo (7€) dans toute la France. Echange en mains propres possible.

** Envoi soigné en lettre suivie (2€) ou lettre normal (1€) à votre convenance.

Les frais de livraisons ne sont pas cumulable. La livraison d'un colis ne dépassant pas 1 kg ne devrait pas dépasser les 7.5€ (Tarif la poste 2016)

Repost 0
Published by Mimil - dans Bienvenue
commenter cet article
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 15:14

Classification :

Phylum : Arthropodes.
Classe : Insectes.
Ordre : Phasmatodea.
Famille : Phasmatidae.

Nom scientifique : Heteropteryx dilatata.         

 

Origine :

Malaisie.

 

Description :

Les oeufs sont très grand et gros, ils mesurent près de 7mm et sont de couleur noir. A leur naissance, les jeunes font de 3 à 3.5cm et sont de couleur noir/gris. Il es possible de différencier les mâles des femelles dès la deuxième mue, les mâles possèdent le dernier segment blanc, la femelles possède une sorte de pointe au bout de l'abdomen. Il est plus simple de le remarquer au stade L3.

Le mâle adulte est ailé et ses ailes sont de couleur rose et noir, il mesure 11 à 12 cm et est de couleur brune, il possède des épines sur sa tête et le thorax.

La femelles est beaucoup plus grande et mesure 15cm, elle est de couleur verte une fois adulte, le thorax et la tête possèdent des épines. Elle possède également deux élytres très petite par rapport à sa taille et ne peut pas voler. Elle possède un ovipositeur qui lui permet de pondre ses oeufs dans le sol.

  

Alimentation :

Ronces, Rosier, Aubépine, Chêne, Hêtre, Lierre.

 

Reproduction :

La reproduction est sexuée. La femelle pond une centaine d’oeufs de 7mm de long.

 

Incubation des œufs :

L’incubation peut durer jusqu'à un an, il faut donc un pondoir pour que la femelles puisse pondre. On place les oeufs dans une boite placés à 25°C avec un fond de vermiculite.

 

Développement :

Le développement de ce phasme est l'un des développement les plus long, il atteint l'age adulte en une année dans un terrarium aéré et chauffé à 22-25°C.

Repost 0
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 22:00

Je vais présenter plusieurs pièges à insecte dans cet article.

 

Les pièges à insectes sont plus efficace lors des beaux jours. Il est très rare d'attraper des insectes l'hiver, hors quelques mouches, moustiques et de rares papillons, l'hivers est vraiment très pauvre. Cependant, le primtemps amène de nombreuses espèces de différents ordres. Les coléoptères sortent de terre, les papillons éclosent, les libellules sortent de l'eau, c'est donc la periode la plus propice pour attraper les insectes. Pour celà, on peut utiliser des pièges mais il existe d'autres méthodes de capture.

 

Tout le monde connait le filet à papillon :

  Filet 1Il est utilisé pour attraper tout ce qui est volant, papillons, libellules, mouches, coléoptères, abeilles, etc ...

 

Le piège à la bouteille :

Piege 1Piege 2

Cette bouteille est percée de trous pour permettre aux insectes d'y passer. Au fond de la bouteille, on peu ajouter differentes choses pour attraper differents insectes. Par exemple, les bananes sont utilisées pour pièger les cétoines, guèpes, abeilles, diverse mouches... Et bien d'autres insectes. Il est possible de mettre d'autres aliments au fond de la bouteille. Souvent on utilise de la mélasse, une sorte de purée sucrée très apréciée des papillons et cétoines.

 

La méthode du battage :

Piege battage 2

J'utilise un drap blanc pour pouvoir voir toutes les espèces contenues dans les arbres et plantes hautes. On récolte d'avantage de chenilles, punaises, coléoptères en tout genre.

 

Repost 0
Published by Mimil - dans Explications
commenter cet article
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 15:50

 

 

 

 

Je vous présente dans cet article mon élevage. J'élève principalement des blattes mais je compte étendre mon élevage aux coléoptères d'ici quelques mois.

 

Je possède actuellement 8 espèces de blattes qui sont : Blaptica dubia, Eublaberus distanti, Blaberus atropos, Blatta lateralis, Blaberus Craniifer ''normal'', Gromphadorhina portentosa, Lucihormetica subcincta, Blaberus Craniifer "Black Wings".

 

Trois espèces de coléoptère : Tenebrio molitor et Zophobas morio. Et Pachnoda marginata

 

Voici donc mon installation :

Voici les Blaptica dubia, maintenues dans un faunabox. J'en ai actuellement 30 dont 25 femelles et 5 mâles, les femelles sont ovovivipare et gardent leurs oothèques jusqu'à la naissance des jeunes. Cette espèce ne se pas ou très peu. Elle ne grimpe pas aux vitres et est nocturne comme la plupart des blattes. Je les nourrit avec des épluchures, des fruits, des légumes et des croquettes pour chat.

Blaptica dubia 1Blaptica dubia 2

Mais je devrais avoir quelques naissances d'ici peu de temps, j'ai trouvé une blatte avec une oothèque accrochée à elle, elle devrait pondre d'ici 2 à 3 jours.

Blaptica dubia 3

En parlant de jeunes, mes blattes ont déjà pondue plus de 60 jeunes, pour un total de 3 oothèques. J'ai donc récupéré les jeunes et je les ai placés dans un faunabox plus petit.

Blaptica dubia 4Blaptica dubia 5Blaptica dubia 6

Cliquez sur les images pour les agrandir. On peut voir quelques jeunes sur la photographie du milieu.

 

Voici les Blatta lateralis (Aussi appelées Shelfordella tartara), j'en ai actuellement 60 à 70 tout stade. Les femelles commencent à pondre et j'ai déjà deux oothèques que j'ai placé dans une boite à part avec de la vermiculite. On peut également les laisser dans le terrarium, mais je trouve plus simple de controler les naissances comme ceci.

Blatta lateralis 1Blatta lateralis 4

 

Voici les Gromphadorhina portentosa, les blattes souffleuse de Madagascar. Je possède peu d'individus et je ne pense pas pouvoir réussir l'élevage de cette espèce. J'ai 7 individus de stade différents dont une femelle subadulte. Je les place dans ce terrarium, fermé car ces blattes grimpent aux vitres, même si je ne les ai pas encore vu essayer de s'évader. Peut être la nuit. Elles passent le plus claire de leur temps dans le substrat ou sous les cachèttes. Cette espèce est ovovivipare.

Gromphadorhina portentosa 2

Il est également possible de les élever dans un substrat composé de feuilles morte, ceci rend le terrarium plus jolie et garde une humiditée plus élevée. Veillez tout de même à garder le substrat humide et d'humidifier tous les jours.

Gromphadorhina portentosa 6Voici deux photos de mes blattes :

Gromphadorhina portentosa 10Gromphadorhina portentosa 8

L'intérrieur du terrarium est constitué de 3cm de copeaux de bois et de différentes cachèttes, tout particulièrement des écorces et du bois. Lorsqu'on essage de les déplacer, cette espèce se plaque contre les écorces et émettent un son.

 

Voici les Blaberus Craniifer (Blabera fusca). Je ne possède actuellement que 17 jeunes. Cette espèce est ovovivipare et ne grimpe pas aux vitres.

  Blaberus craniifer 4Blabera fusca 2

 

 

 

Je maintient cette espèce sur 3 cm de copeaux de bois, j'ajoute des boites d'oeufs pour les cachèttes. Elle se nourrie de croquettes et de différents fruits et l'égumes.

 

Voici les Eublaberus distanti, une espèce peu courante et jolie. Les mâles et femelles se distinguent assez facilement soit par le dernier segment de l'abdomen, soit par le dessin sur le prothorax. Je possède actuellement une centaine de blattes de stade moyen et adulte. Et uniquement un seul jeune. Mais les femelles ne devraient pas tarder à donner naissance. Cette espèce est ovovivipare et ne grimpe pas aux vitres.

Faunabox Eublaberus distanti

Je place 3cm de copeaux de bois et des boites d'oeufs pour les cachèttes, cette espèce passe plus de temps sous les copeaux que dans les boites d'oeufs.

Eublaberus distanti 1Eublaberus distanti 3Eublaberus distanti 6

 

Et voici d'autres photographies lorsque les blattes mangent et s'enfuissent dans le substrat.

Eublaberus distanti 2Eublaberus distanti 4Eublaberus distanti 5

 

J'ai eu le droit à plusieurs mues ce matin, voilà quelques photographies de ce que ça donne, une blatte entièrement blanche :

Mue Eublaberus distanti 1Mue Eublaberus distanti 3Mue Eublaberus distanti 4

Finalement, voici quelques photographies de la blatte tout juste sortie de son exuvie, comme on peut le constater, la blatte se met verticalement afin d'étendre ses ailes.

  Mue 2 Eublaberus distanti 3Mue 2 Eublaberus distanti 1Mue 2 Eublaberus distanti 5

 

Voici les Blaberus atropos, je possède une centaine d'individus, et j'ai remarqué plusieurs accouplements et oothèques, je devrais avoir des jeunes d'ici quelques jours et quelques mois. Cette espèce ne grimpe pas aux vitres, elle est ovovivipare.

Faunabox Blaberus atroposJe maintient cette espèce exactement de la même manière que les autres, 3cm de copeaux de bois et des boites d'oeufs pour faire office de cachèttes.

Blaberus atropos 1Blaberus atropos 2Blaberus atropos 4

 

Blaberus atropos 5

Comme on peut déjà le remarquer les dessins sur les jeunes sont légérement différent des Blabera fusca. Je commence à me demander si mes Blabera fusca ne sont pas en réalité des Archimandrita tessellata.

Mue Blaberus atropos 7Mue Blaberus atropos 1Mue Blaberus atropos 4

 

Voici les Blaberus craniifer "Black Wings, Orin McMonigle" : Une espèce légérement plus grande et très jolie, elles courent très vite et cherchent la pénombre. Je possède actuellement 38 individus de toutes tailles. Elle est ovovivipare et ne grimpe pas aux vitres.

Blaberus craniifer Black Wings 1

Comme pour les autres blattes, j'utilise 3-4 cm de copeaux de bois pour le substrat, dans un faunabox adapté à leur taille.

Blaberus craniifer Black Wings 2Blaberus craniifer Black Wings 3

On peu apercevoir des jeunes et un adulte sur la photographie de gauche, les ailes sont entièrement noires. D'ou le nom ''Black wings'' (L'espèce normale ne possède pas d'ailes noires)

Blaberus craniifer Black Wings 4Blaberus craniifer Black Wings 5

Je ne possède actuellement que deux femelles adultes

Blaberus craniifer Black Wings 6

Voici une photographie représentant une Blaberus craniifer ''Black Wings'' et une ''normale''

Blaberus craniifer 7

Voici finalement mes Lucihormetica subcincta, j'ai 40 individus de toutes tailles, cette espèce est ovovivipare, fouisseuses et grimpent aux vitres.

Lucihormetica subcincta 12Ils sont maintenue dans 10 cm de substrat (Feuilles et bois mort). je leur donne des fruits et légumes assez souvent.

Lucihormetica subcincta 17Lucihormetica subcincta 20Lucihormetica subcincta 14

Le mâle possède deux point orange sur le prothorax, la femelle non. Les jeunes sont de couleur marron.

Lucihormetica subcincta 5

 

Depuis Juin 2016, j'ai acquis des Lucihormetica verrucosa, pour le moment, leur nombre n'est que de 15 individus de tailles adulte, mais je compte les faire reproduire pour ainsi commencer un bel élevage de cette nouvelle espèce.

Cette espèce est également ovovivipare, fouisseuse et elle aussi grimpe aux vitres. Je les maintient dans des terrariums de type Exo-terra.

 

J'élève aussi des vers de farine et des vers à bois. Ces élevages sont tout aussi intérressant que l'élevage des blattes. Ils demandent quand même un peu plus d'occupation. Il faut changer les nymphes de bacs, nettoyer régulièrement les vers mort, etc...

 

Voici donc les Tenebrio molitor , espèce petite, très prolifique et inoffensive. Il faut juste séparer les nymphes des adultes et des vers pour éviter le cannibalisme. Mis à part ça, il n'y a aucune contrainte et tout le monde peut réussir l'élevage de cette espèce.

Et les Zophobas morio, espèce beaucoup plus grande, inoffensive et moins prolifique que la précédente. Le développement est également plus long et il faut impérativement isoler les vers lorsqu'ils sont de bonne taille (pour la nymphose), car les vers dans le bac d'élevage commun ne se nymphose pas.

Vers de farineVoici donc les box, dans l'ordre de haut en bas : Vers Tenebrio molitor, Imagos Tenebrio molitor, Vers Zophobas morio. Le dernier tirroir me sert d'incubation pour différentes espèces, blattes, phasmes ou autre... Au dessus, une boite à 3 étages qui contient les nymphes de Tenebrio et de Zophobas.

 

Tenebrio molitor 7Tenebrio molitor 4Tenebrio molitor 3

Plusieures photographies détaillant les boites des nymphes. La boite en haut à droite est la boite pour les vers morio. Ces nymphes sont deux fois plus grandes que les nymphe des vers de farine.

Tenebrio molitor 5Tenebrio molitor 6

 

Je peux vous montrer la différence de couleur entre les nymphes nouvellement nymphosées et celles sur le point d'éclore :

Tenebrio molitor 1

A gauche, une nymphe toute fraiche. A droite, une nymphe prête à éclore (Encore 10-12 heures et le coléoptère sortira). On remarque également que sur la troisième nymphe, deux point noirs sont visible au niveau de la tête, ce sont en fait les yeux du future adulte que nous voyons par transparence. Ceci annonce une sortie proche de l'adulte (d'ici 3 à 4 jours).

Tenebrio molitor 2Voici la grande différence de taille entre les deux espèces, les nymphes morio sont deux fois plus grande que les nymphes des vers de farine.

 

Et voici le tirroir des imagos Tenebrio molitor :

Tenebrio molitor 9Tenebrio molitor 8

 

Finallement voici les boites individuelles pour les vers morio. Si les vers morio ne sont pas isolés dans des boites sans nourriture, ils ne se transformerons jamais et mourrons.

Zophobas morio 5

 

Voici mes Pachnoda marginata, j'ai actuellement 10 larves qui devraient bientôt se nymhoser.

Pachnoda marginata 4

Voici donc le mini faunabox dans lequel mes larves se plaisent bien pour le moment, elles sont assez petite

Pachnoda marginata 3

 

J'ai également quelques coque dont une ouverte, j'ai donc pris quelques photographies

Pachnoda marginata 9

 

J'ai égallement des vers buffalo : Alphitobius diaperinus qui sont apparue dans mon élevage de Blaptica dubia je ne sais comment!

 

 

Depuis juin 2016, mes élevages se sont agrandi, j'élève donc plusieurs espèces d'iules.

Ayant déjà élevé Archispirostreptus gigas, j'ai décidé de m'y remettre, car l'élevage des millipèdes est vraiment très intéressant et passionnant.

 

Lucihormetica verrucosa, j'ai environ une quizaine d'individus de toutes tailles, cette espèce est ovovivipare et fouisseuse.

 

Repost 0
Published by Mimil - dans Bienvenue
commenter cet article
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 20:56

Classification :

Phylum : Arthropodes.
Classe : Insectes.
Ordre : Phasmatodea.
Famille : Eurycanthinae.

Nom scientifique : Eurycantha calcarata.

 

Origine : Nouvelle Guinée.

 

Description :

Les oeufs sont de forme ovoïdes et de couleur noire de taille de 5 à 8mm. A la naissance, les jeunes sont déjà de grande taille, entre 1.5 et 2.5 cm et sont de couleur marron-noir.

Les mâles ressemble à des morceaux d'écorces ou de cuir de couleur marron ou noir. D'ou leur nom de Phasme cuir. Ils mesurent 10 à 12 cm et l'ensemble de sa carapace est recouverte d'épines. Il possède deux pattes arrières développées armées de pics plus gros pour pouvoir se défendre.

La femelle possède un oviscapte en forme de pic pour pouvoir pondre dans le sol, elle est légèrement plus grande que le mâle et peut mesurer de 10 à 15 cm. Elle ne possède pas de pics sur ses pattes arrière et la manipulation est plus simple que le mâle.

 

Alimentation :

Cette espèce est polyphage, elle accepte l'aubépine, le chêne, le châtaignier, l'eucalyptus, la fougère, le framboisier, le hêtre, le laurus, le lierre, le millepertuis, le noisetier, le pyracantha, le rosier, le rhododendron, les ronces, et le troène.

 

Reproduction :

La reproduction est sexuée mais les femelles peuvent se reproduire par parthénogénèse.

 

Incubation :

L'incubation dure 5 mois environ.

 

Développement :

Le développement est assez long, il est d'environ 6 mois à 22°C, et les phasmes sont nocturne, il faut ajouter un pondoir d'au moins 5 cm de profondeur dans le terrarium pour que les femelles puissent pondre. Il faut également un terrarium humide et aéré.

 

Repost 0
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 14:26

Classification :

Phylum : Arthropodes.
Classe : Insectes.
Ordre : Phasmatodea.
Famille : Tropidoderines.      

Nom scientifique : Extatosoma tiaratum tiaratum.

 

Il vous faut :

- Un terrarium pour les adultes, il doit être bien aéré sur le dessus, et aussi sur les deux coté opposés en bas du terrarium, car comme il -faut pulvériser souvent, la ventilation intérieure doit être bonne pour éviter les moisissures.

- De la tourbe, pour faire le sol. Il faut bien l'humidifier et bien la tasser, ou du papier essuie tout.

- Un récipient ou un verre rempli d'eau pour mettre les plantes que les phasmes vont manger.

- On peut aussi mettre une lampe au dessus pour augmenter la température.

- Un deuxième terrarium, plus petit pour les jeunes phasmes.

- Une troisième boite pour l’incubation des œufs.

Elevage :

- Placer dans votre terrarium, du papier essuie tout au fond du terrarium et un récipient remplie d’eau où vous aurez mis de l’eucalyptus, de la ronce, etc…

- Placer vos phasmes adultes dans le terrarium.

- Attendez qu’ils se reproduisent.

- Dans le deuxième terrarium, placer du papier essuie tout au fond du terrarium et un récipient remplie d’eau où vous aurez mis de l’eucalyptus, de la ronce, etc…

- Dans la troisième boite, mettez vos œufs de phasmes pondus dans la semaine.

Température entre 18° et 26° et une légère humidité (une pulvérisation le soir suffit). Il faut les manipuler avec délicatesse.

 

Leur nourriture :

- Ronces, chêne, tilleul, il acceptent aussi, le marronnier, le robinier, l'églantier, l'aulne glutineux, le noisetier, l'eucalyptus, l'acacia, le pyracantha.

- Les jeunes sont plus difficile et préfèrent l'eucalyptus, l'acacia, le pyracantha.

Description :

Les œufs sont de couleur brun tacheté de noir et sont assez gros, 3mm de diamètre environ. Les jeunes sont brun/noir et mesure près de 1.5cm, en grandissant les phasmes peuvent changer de couleur suivant les conditions d'élevage, on peut donc en retrouver des blanc tacheté, des bruns, des verts.

Le mâle est marron et mesure près de 11cm, il possède une paire d'aile dont il se sert de temps en temps et une paire d'élytre pour protéger les ailes.

La femelle est beaucoup plus grande que le mâle et peut mesurer jusqu'à 18cm, elle possède des épines sur le dos et se courbe assez facilement pour effrayer les prédateurs. On l'appel également le phasme scorpion.

Cette espèce de phasme imite très bien les feuilles mortes.

  

Reproduction :

Cette espèce peut se reproduire par parthénogénétique, c'est à dire que, s'il n'y a pas de mâle, les femelles pondent quand même des oeufs, mais qui donneront naissance qu'à des femelles.
La femelle pond 2 à 6 oeufs par jour. L'incubation est de 4 à 5 mois si la température est bonne (environ 25° C) pour les oeufs parthénogénétique l'incubation est plus longue. Les œufs doivent être sur du papier absorbant humide.

Repost 0
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 20:26

Matériel nécessaire  :

- Un pot, une boite en plastique, une bouteille ou un mini vivarium hermétique.

- De la nourriture.

 

Préparation :

L'élevage de drosophile est l'un des élevages les plus simples car il ne nécessite aucune préparation particulière et presqu'aucun entretient. Il suffit de placer 2 à 3cm de substrat au fond de la bouteille ou du bac ou l'on va élever les insectes et attendre la reproduction. Il faut l'élever a température ambiante et à la lumière.

Voici différents substrats et préparations suivant vos disponibilités :

Le substrat est constitué de différents composants : De l'eau, de la farine de maïs, du saccharose, de la levure et de l'agar agar pour donner à ce mélange une gelée. Les proportions sont différentes suivant la nature de l'élevage. La meilleure composition est de 100g de farine de maïs, 100g de saccharose, 25g de levure, 15g d'Agar-agar, le tout est rapporté sur 1000mL

Pour la préparation du substrat, il faut ajouter 100g de farine de maïs avec un peu d'eau dans une casserole, ajoutez la levure, le saccharose et l'agar-agar tout en agitant. Puis complétez le mélange à 1000mL. Lorsque qu'il est encore chaud et bien humide, ce mélange doit être coulé dans des pots, bouteille ou tout autre récipient d'élevage. Il faut attendre qu'ils soient froid pour y introduire les drosophiles.

Mais d'autres recettes peuvent être utilisées :

On peut utiliser des flocons d'avoine avec de la pomme écrasée en proportion égale. On ajoute ensuite 2 à 3 cuillères à soupe de vinaigre et une cuillère à café de levure. Le tout est mélangé avec du papier essuie-tout afin d'avoir une pâte assez consistante

 

Pour éviter les moisissure, on peut utiliser un antifongique (Bicarbonate de soude dilué dans de l'eau par exemple). Afin d'éviter que les drosophiles s'engluent, il faut placer des morceaux de papier essuie-tout sur le mélange une fois dans le récipient d'élevage. Ceux-ci vont permettre aux drosophiles de s'y poser et vont permettre la nymphose des larves.

 

Pour fermer le récipient, on utilisera un papier essuie-tout attaché grâce à un élastique.

 

Quelques espèces :

Drosophila melanogaster est la drosophile que nous pouvons trouver sur n'importe quel fruit assez mure. Elle est simple d'élevage, comme toutes les drosophiles et servent pour l'alimentation des reptiles, insectes (Mantes par exemple)...

Alimentation :

Le substrat peut être n'importe quel fruit écrasé, bananes, pommes, poires, tomates.. Il faut toujours veiller à placer des fines bandelettes de papier essuie-tout pour ne pas que les drosophiles se noient.

Repost 0
Published by Mimil - dans L'élevage
commenter cet article
11 septembre 2013 3 11 /09 /septembre /2013 23:35

Classification :

Phylum : Arthropodes.
Classe : Insectes.
Ordre : Coléoptères.
Famille : Cétoniidae.
Nom scientifique : Cetonia aurata.

 

Le terrarium :

Le terrarium doit être assez grand, dans celui ci on ajoute quelques dizaines de centimètre de substrat et des brindilles pour que les imagos puissent y grimper. Il faut aérer le terrarium pour éviter l'humidité trop importante, et l'apparitions d'acariens et de champignons

Les larves peuvent être élevées dans n'importe quelle boite contenant suffisamment de substrat, attention à ne pas mettre trop de larves par boite pour éviter qu'elles se gênent lors de la nymphose. On y place environ 10 larves pour 2 à 2.5 litres. Et les boites doivent être plus grande suivant les stades de la larve.

 

Les imagos s'élèvent dans un terrarium ou un aquarium dans lequel on y place 20 cm de substrat pour les pontes des femelles. Un terrarium de 30x30x30 convient pour 10 à 15 individus. Vous pouvez placer des brindilles, des écorces et des végétaux (mousses, jeunes pousse) pour rendre le terrarium plus attractif. Pour la nourriture, je place une pierre plate sur laquelle je place les bananes et autres nourriture. Les imagos peuvent être élevés sous l'action d'une lampe 15W ou une autre source de chaleur.

 

Le substrat

Le substrat est un mélange de feuilles mortes, de bois morts, de terreau. Il sert à nourrir les larves et à permettre la ponte des imagos.

Le substrat est détaillé dans la rubrique ''Elevage de cétoine''. Il est composé de feuilles mortes, de bois mort et de terreau qui sert à l'élaboration de la coque. Pour 10 litres de substrat, il faut 7 litres de feuilles mortes, 2 litres de bois mort et 1 litre de terreau.

 

Elevage :

Lors de l'hiver, il faut placer les larves dehors ou dans un endroit au froid (réfrigérateur, garage ...) afin que les larve passe la diapause pour un développement optimal. Cependant, il est possible de ne pas passer par ce stade de diapause. Le développement sera plus rapide.

L'hygrométrie de ce cétoines ne doit pas être très élevé, pour les larves il faut que le substrat soit humide mais non saturé en eau. Pour les imagos, il faut pulvériser une à deux fois par semaine le terrarium.

Il faut respecter la durée d'ensoleillement naturelle, à savoir 15 à 16 heures par jour en été pour les imagos.

 

 

Alimentation :

Les larves se nourrissent du substrat, on peu ajouter des morceaux de fruits et légumes, mais attention à ne pas les laisser moisir.

Les imagos se nourrissent de fruits, de fleurs et de bettle jelly, il faut leur en fournir assez souvent. Attention à bien rincer les fruits pour éviter les pesticides.

Repost 0